L'assurance credible de vous informer sans deformer

Haut Uele: Me Assane Lobia, le bras droit inébranlable de Jean Bakomito face aux attaques vicieuses du camp du chef Constant Lungagbe


Après les vagues des attaques dirigées contre Jean Bakomito , candidat idéal et favori au Gouvernorat du Haut Uele, c’est son collaborateur Me Assane Lobia qui essuie des tirs à balles en caoutchouc provenant des canons rouillés de quelques moutons-humains du candidat gouverneur Constant Lungagbe. 

En accusant Assane Lobia d’ancien rebelle du rcd, celui-ci réfute ces contre-vérités ridicules et renvoie le camp Lungagbe à bien se renseigner auprès de Nanou Sadiki Lola , leur nouvelle alliée qui en sait beaucoup sur le RCD, de triste memoire.

À cette triste époque, Assane Lobia baignait encore dans son enfance en poursuivant paisiblement et brillamment son parcours scolaire entre le petit séminaire de Rungu et le complexe scolaire les petits anges d’Isiro. Il n’a jamais été membre du cabinet de Mr. Autsai Asenga Médard encore moins de Lola Kisanga, alors respectivement gouverneur de la province Orientale et du Haut Uele. Esclave de la bonne gouvernance et des valeurs républicaines, Me Assane Lobia est aussi connu pour son franc-parler. Le Secrétaire Général  adjoint du parti ARDC de Jean Bakomito a décidé de ne pas répondre à ces attaques répétées du camp du candidat gouverneur Constant Lungagbe, au risque briser le mystère sacré qui entoure cette autorité coutumière, qui eprouve de sérieux problèmes à convaincre l’opinion sur le bien fondé de sa candidature.   On le voit emprunter désespérément le sentier  des attaques personnelles mensongères qui exposent de plus en plus ce piètre candidat aux humiliations inhérentes à l’arène politique dans laquelle il vient de commencer péniblement son stage.


L’équipe de Jean Bakomito est un rouleau  compresseur tenu par Assane Lobia dont l’intelligence politique, le sens d’organisation, le professionnalisme  et le dévouement donnent du fil à retordre à la bande du Chef Lungagbe visiblement handicapée par un manque criant d’inspiration.

Me Assane Lobia qui se reserve le droit de répondre directement au tireur de ficelle de cette entreprise de propagation de calomnie, fait observer qu’il n’est ni un peureux ni un poltron, mais qu’il est actuellement concentré à conduire à bien sa mission jusqu’à la victoire prochaine de son candidat gouverneur.

À lui de renchérir que  cette élection ne sera pas qu’un vote,  mais une résolution sur la direction à prendre.  Soit on choisi de continuer avec le même système de prédation et d’autoritarisme imprimé par Christophe Baseane Nangaa, le frère biologique du Chef rebelle Corneille Nangaa, soit on choisit la rupture incarnée par le candidat du peuple, Jean Bakomito.

Rédaction