L'assurance credible de vous informer sans deformer

Haut-Uele/Wando : les détracteurs du chef Constant Lungagbe désillusionnés

 

La famille régnante de la chefferie Wando (Haut-Uele) vient de sortir de son silence en fin d'eclairer l'opinion sur ce qu'elle qualifie de « manipulation politicienne et diffamation»  au tour de la remise en cause de la lignée généalogique du chef de la chefferie Wando la jugeant « illégalle et illégitime».

 Dans une lettre de  trois pages adressée au vice-premier ministre ministre de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières de la RDC dont l'économie a été rendue publique ce mercredi 20 mars 2024 à Dungu par Jean-Fidele Miyabele  Atanani allias Maseno ligné de la famille Dekpe, elle sollicite en cas de contestation persistante au niveau de « détracteurs du pouvoir», la présence d'une délégation des autorités compétentes tant provinciales que nationales pour «dissiper tout malentendu ».

S'agissant de la  précision sur la lignée du chef Constant Lungagbe Mbatanadu, le conseil de la famille régnante de la chefferie Wando présidé par le chef Rigobert Kangodiwi Galimbala indique  que: 

« Le grand chef Dekpe et le grand chef Mbatanadu ( père biologique du grand chef  Lungagbe) ont tous été les dignes fils du grand chef Ngilima notamment qui tous ont dirigé la chefferie Wando par transmission collatérale du pouvoir coutumier après la mort de leur géniteur selon les différents testaments puisque le pouvoir coutumier se transmet entre générations conformément à la coutume locale et, les pouvoirs publics reconnaissent ou prennent acte de la désignation du chef coutumier [...] Il n'y a jamais eu un conflit coutumier dans notre chefferie à nos jours » peut-on lire dans cette lettre signée par Chef Rigobert Kangodiwi Galimbala Aîné et doyen légal de la famille avec les signatures de 12 autres membres du conseil familial.

Par ailleurs, M. Miyabele indique que à ce stade, seuls les enfants des ces  grands chefs  qui ont droit à diriger sans aucune contestation et non les petits-fils comme prétendent certains qui se réclament des ayants droit du pouvoir». 

Cette déclaration de conseil de la famille régnante est consécutive à celle d'un fils de cette famille qui a travers sa lettre  adressée au VPM, se réclamait en tant que petit-fils de grand chef Dekpe frère biologique du Grand chef Mbatanadu père de sa majesté Constant Lungagbe, d'être l'ayant droit qui devrait diriger la chefferie Wando au détriment de Grand chef Constant l'actuel chef de la chefferie Wando.

Signalons que le  procès en charge de l'honorable sa majesté Constant Lungagbe Mbatanadu en contestation de sa cooptation comme député provincial pour le compte des chefs coutumiers du territoire de Dungu et sollicitant l'invalidation de son mandat  à la cour d'appel du Haut-Uele s'est ouvert ce mercredi 20 mars 2024. Le ministère  public a requiert que la demande soit jugé « non recevable faute du défaut de qualité de requérant et de délai » car selon les sources judiciaires, la  loi électorale prévoit 48 heures après le dépôt des PV de désignation à l'Assemblée provinciale introduire un recours auprès les autorités compétentes. 

Candidat gouverneur de la province du Haut-Uele, sa majesté Constant Lungagbe Mbatanadu est confronté depuis l'annonce de sa candidature au gouvernorat  par des tentatives sans succès de certains détracteurs en mal de positionnement politique en vue de nuire à sa personne.  Une candidature vivement saluée par les fils et filles du Haut-Uele suite à son expérience et gouvernance avérée à la tête de la chefferie Wando à Dungu.

Pierre Mungu Guma/Orientalinfo.net