L'assurance credible de vous informer sans deformer

Haut Uele : les communautés impactées par les projets de Kibali Gold Mine acquièrent les différents projets mis en œuvre par la Dotation Kibali.

 

Le lundi 25 mars, les ministres des Mines, Antoinette Nsamba Kalambay, et des Affaires sociales, Modeste Mutinga Mutushay, ont présidé l’inauguration des infrastructures réalisées grâce aux financements de la Dotation Kibali. Parmi ces infrastructures figurent le Centre de Santé Lanza et l’Institut Lanza dans la chefferie de Dhongo, ainsi que le Centre de Santé Abimbva dans la chefferie de Logo Doka, tous situés dans le Territoire de Faradje, et l’Institut Mangoro dans le secteur Mangbutu, dans le territoire de Watsa. Ces projets font partie des 44 initiatives lancées en 2023 par la Dotation Kibali qui gère les fonds issus de 0,3% du chiffre d’affaire annuel de la société Kibali Gold Mine. 

Lors de la cérémonie d’inauguration du Centre de Santé Lanza, Madame la ministre des Mines, Antoinette Nsamba Kalambay, cheffe de la délégation, a souligné l’importance de ces réalisations qui rencontrent la vision du Président de la République, Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, axée sur la gratuité de l’enseignement et la couverture santé universelle visant à améliorer la vie des Congolais à travers l’éducation et la santé. Elle a également salué l’opérateur minier Kibali Gold Mine dont l’engagement à s’acquitter des obligations de la loi minière en vigueur permet la réalisation des différents projets auxquels les communautés locales tirent profit.

Impact des infrastructures sur les bénéficiaires

Les infrastructures inaugurées lors de cet événement revêtent une importance capitale pour les communautés locales. Le Centre de Santé Lanza et le Centre de Santé Abimbva offriront des services de santé essentiels à la population, permettant un accès facilité aux soins médicaux de qualité. Ces établissements contribueront à améliorer la santé et le bien-être des habitants de la contrée, garantissant un suivi médical adéquat et des interventions rapides en cas de besoin.

L’Institut Lanza et l’Institut Mangoro, quant à eux, représentent des piliers de l’éducation locale. En offrant des infrastructures modernes et adaptées, ces établissements favoriseront l’accès à une éducation de qualité pour les jeunes de la région. Ils joueront un rôle crucial dans le développement des compétences et des connaissances des élèves, ouvrant ainsi la voie à un avenir prometteur pour la jeunesse congolaise.

La construction de la centrale photovoltaïque de Surur, l’hôpital général régional de Watsa, et l’espace culturel et de loisirs ex-Kermesse viendront également répondre à des besoins essentiels de la population, renforçant les infrastructures de la région et contribuant à l’amélioration des conditions de vie de ses habitants. Ces projets d’envergure témoignent de l’engagement en faveur du développement durable et de l’amélioration du quotidien des communautés locales.

Rédaction