L'assurance credible de vous informer sans deformer

Djugu: Sur fonds propre, l'asbl les Rebatisseurs vole au secours du centre de santé de Zumbe

La population du groupement bedu Ezekere n'a plus besoin de parcourir des longues distances pour aller se faire soigner.

La seule structure fonctionnelle qui manquait de tout depuis sa destruction et pillages en suite aux affrontements opposant la milice Codeco et les Fardc en 2020, vient d'être doté en kits médicals du bloc opératoire, des intrants médicaux, des matériels et d'équipements solaires don de l'asbl les Rebatisseurs.

Le directeur Président de l'asbl les Rebatisseurs indique que la motivation de son organisation se focalise principalement sur l'humanité,  car selon le Reverend James Byensi, il est insupportables de continuer à enregistrer les souffrances voir des cas des morts des enfants, des femmes enceintes ainsi que des vieillards.

" Notre motivation c'est d'abord l'humanité. C'est inacceptable de voir les  mamans perdent la vie en voulant donner la vie à cause du manque des matériels pour leurs prises en charges médicale. 

Nous nous sommes dit avec nos moyens des bords, pourquoi n'est pas posé cet acte d'humanité" a expliqué le Reverend James Byensi qui comme à la coutumer n'a pas manqué de lancer un message de paix en appelant au désarmement de tous les groupes armés qui sont à la première ligne en détruisant les infrastructures socio de bases.

Pour sa part le médecin directeur du centre de santé de référence de zumbe accompagné de la notabilité qui salut cet appui souligne que , ces kits médicaux viennent contribuer à l'éradication des décès maternels tant décriés dans cette entité coutumière.

" Nous venons de recevoir des kits césariennes, des kits chirurgicale, des files, des anesthésies, compresses abdominales et beaucoup d'autres matériels nécessaires qui permettront à la population, surtout les femmes enceintes des bénéficier des soins de santé de qualité" a laissé entendre le Docteur Byamungu Batende Christian.

Tout en remerciant ce geste philanthropique de l'asbl les Rebatisseurs, le chef du groupement bedu Ezekere plaide pour que d'autres organisations humanitaires ainsi que le gouvernement emboîtent les pas au profit de cette population féminine car pour le chef Jacques Safari beaucoup reste encore à faire pour sauver des vies dans le territoire de djugu, les besoins restent criant pour les infrastructures socio des bases.

Au stade actuel, la situation est maîtrisée, la population y est déjà regagner et la vie a repris son sens normal dans tout les secteurs.

Constant Same Bagalwa