L'assurance credible de vous informer sans deformer

Watsa/Arrestation de Chef du secteur Kibali à Bholi : Pour non consultation , La société civile du Congo se désolidarise de la démarche anticipée entamée au nom de la synergie Par Jean-Pierre Atsidri

La société civile du Congo , Antenne de Watsa par le biais de son premier vice-président Territorial et coordonnateur au secteur Kibali, Mbari constant-Etienne s'abstient de la démarche entreprise par le coordonnateur de la  société civile Forces vives , au nom de la synergie des sociétés civiles du territoire de Watsa, annonçant la barricade de la route entre Gatanga jusqu'au rond point Aungba,  sur le tronçon reliant la cité de Durba dans la province du Haut-Uélé au territoire de Aru, dans la province du Haut-Uélé.

Ceci, afin de protester contre l'arrestation dimanche dernier du chef de secteur Kibali, Dieudonné Surur à Bholi alors qu'il revenait des soins intensifs à Ombayi  afin de répondre au parquet du territoire de Aru sur les dettes des opérateurs économiques ayant exécutés les travaux dans le cadre des redevances minières dûes aux ETDs . 

Pour la société civile du Congo , la société civile est une plateforme des associations et des ONGD de défense des droits de l'homme, s'il y a une décision à prendre en synergie il est très capital de s'asseoir dans une assemblée générale pour décider ensemble 

'' Nous venons seulement de voir une lettre circulant aux réseaux sociaux , signée par l'un de nos collègues  Jean-Pierre Atsidri de la société civile Forces vives , nous sommes dans la synergie et  nous connaissons comment elle fonctionne, cela ne veut pas dire que tu es l'un des coordonnateurs, tu te réveilles et tu prends une décision au nom des autres , vous signez et publiez aux réseaux sociaux. La société civile est une plateforme des associations et des ONGD et de défense des droits de l'homme , s'il y a une décision à prendre , les coordonnateurs doivent se réunir pour convoquer une assemblée générale , c'est à travers celle-ci que la décision sortira , malheureusement ça n'a pas été fait . Et donc,  nous ne sommes pas concernés par cette décision '' a déclaré Mbari constant-Etienne.

'' Nous craignons que cette situation créée une guerre tribale et ethnique entre nos deux communautés du Haut-Uélé et de l'Ituri, nous avons vraiment des réserves de prendre des décisions de grande envergure Comme ça sans consulter l'Assemblée générale.Nous demandons à la population de garder leur came , nous allons voir avec les autres comment mener des plaidoyers d'une manière pacifique'' a t-il ajouté.

Neamoins, Mbari constant-Etienne déplore le comportement de ces jeunes entrepreneurs voisins de la province de l'Ituri envers le chef du secteur Kibali qui est un préposé de l'État dans son entité , et œil du chef de l'État, du gouverneur de province du Haut-Uélé et de l'administrateur du territoire de Watsa.

Rédaction