L'assurance credible de vous informer sans deformer

Watsa : la décision de barricade de la route est prématurée, La nouvelle société civile congolaise n' y est pas concernée ( Patrick Salumu)



Après le retrait de la société civile du Congo dans cette manifestation de bloquer la circulation sur la route Aru-Durba , entre Gatanga et Aungba , la nouvelle société civile congolaise, sous-coordination du secteur Kibali vient également de tourner le dos .

Lors d'un échange avec la rédaction de Pressecongo.net , Patrick Salumu, coordonnateur de cette structure citoyenne au secteur Kibali, Indique que  cette initiative de barricade de la route , orchestrée par Jean-Pierre Atsidri , sans l'aval de la synergie des sociétés civiles du territoire de Watsa est un non événement

Pour lui, cette décision est prématurée et n'engage ni de prêt,  ni de loin sa structure, car il y a plusieurs formes de manifestations à faire pour dénoncer un quelconque dérapage. Il invite la population à poursuivre ses activités Comme a l'accoutumée.

'' Nous condamnons cet acte Barbare des nos collègues du territoire de Aru à l'égard de notre chef du secteur kibali, ce n'est pas vraiment comme qu'il faudrait agir pour résoudre ces différends,  mais  la lettre signée par Mr. Jean-Pierre Atsidri au nom de la synergie de deux sociétés civiles pour barricader la route sur le tronçon Rond-point Aungba  ne nous engage pas car cette décision est très prématurée et aura des  conséquences négatives au sein de la communauté. Nous en  en craignons un soulèvement populaire , car en fermant la route nous allons aussi pénaliser nos frères de faradje qui fréquentent la même route . Et  donc ,avant de prendre une décision, nous avons l'obligation de nous réunir en synergie afin d'échanger les idées " a précisé Patrick Salumu.

Il faut signaler qu'au nom de la synergie des sociétés civiles du territoire de Watsa, Jean-Pierre Atsidri, coordonnateur de la société civile Forces vives avait signé une lettre adressée à l'administration territoriale, informant le blocage de la circulation sur le tronçon Aungba et Gatanga, ce vendredi 23 et samedi 24 février 2024 pour manifester leur indignation sur l'arrestation arbitraire de chef Dieudonné Surur à Bholi, par les forces vives du territoire de Aru , dans la province de l'Ituri.

Rédaction