L'assurance credible de vous informer sans deformer

RDC/Justice: La protection des droits des autochtones préoccupe la CNDH et le Fonds mondial pour la nature*

La protection des droits des peuples autochtones en République Démocratique du Congo a constitué l'un des sujets débattus au cours d'une audience que le président de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH), Paul Nsapu Mukulu, a accordé, jeudi 1er février 2024 à la délégation du Fonds mondial pour la nature en RDC (WWF). 

La délégation du WWF a été constituée de Yaouba Kaigama, son directeur-pays, et de Kamunga Cibangu Franck, coordonnateur de Bengo, un programme au sein de cette structure internationale..

" Nous avons rencontré le président de la CNDH pour discuter sur des questions liées à la protection des peuples autochtones ", a révélé le directeur-pays du WWF.

Il a, en outre, précisé que son institution, étant spécialisée dans la protection de la nature, travaille autour des différents parcs naturels nationaux du Congo, et travaille aussi en appui au gouvernement gouvernement, à travers l'institution en charge de la protection de la biodiversité qui est l'Institut Congolais pour la préservation de la nature (ICCN).

" Dans le cadre de notre mission, la protection des droits des peuples autochtones et des communautés locales, qui vivent autour des réserves et des parcs naturels, est extrêmement importante ", a martelé le directeur- pays du WWF. Ce dernier a montré ainsi l'importance du partenariat  entre sa structure et   la CNDH.

" Naturellement, la CNDH est un partenaire important pour nous, pour la collaboration entre nos différentes organisations. On peut alors voir comment promouvoir ces droits des peuples autochtones et comment protéger ces communautés", a souligné le directeur-pays du WWF.

Il a rappelé également que la RDC est parmi les rares pays qui disposent, en ce moment, d'une loi sur les peuples autochtones.

Kamunga Cibangu Franck, coordonnateur régional de Bengo, a indiqué, pour sa part, qu'au sein du parc national de Salonga, un travail se fait déjà dans le cadre de la protection des droits des peuples autochtones ainsi que des communautés locales pour l'établissement d'un cadre de collaboration avec la CNDH, qui est une institution étatique ayant ce mandat.

" Nous avançons dans les orientations stratégiques qui vont faire l'objet de plusieurs échanges dans le futur entre les deux institutions ", a-t-il promis .                           GK