L'assurance credible de vous informer sans deformer

Ituri : La Commissaire Nationale de la CNDH se félicite de l'amélioration de la situation des droits de l'homme

Une délégation de la Commission Nationale des Droits de l'Homme, CNDH en sigle, séjourne à Bunia, chef-lieu de la province de l'ituri, depuis le dimanche 04 février 2024 dans le but s’enquérir de la situation générale des droits de l’homme dans cette province sous état de siège depuis bientôt trois ans. 

Conduite par Maitre Gisèle KAPINGA NTUMBA, Commissaire Nationale, cette délégation a échangé ce mercredi 07 février avec le Gouverneur militaire de l'Ituri et ce, après avoir rencontré une frange de la population dont les déplacés de guerre et les survivantes des violences sexuelles.

 " Nous sommes venus en Ituri pour nous imprégner de la situation de droits de l'homme ici et c'est de ça qu'on a discuté avec le Gouverneur.  On a fait un tour sur la situation de droits de l'homme qui prévaut ici en Ituri.Nous avons parlé avec la population, nous avons visité quelques sites des déplacés, et tout ce qu'on a recueilli,  nous l’avons rapporté au Gouverneur", a expliqué Maitre Gisèle Kapinga, la Commissaire Nationale.

Ce haut cadre de la CNDH dit avoir constaté des efforts louables dans la restauration de la paix contrairement aux inquiétudes qui peuvent être développées à l'extérieur de l'Ituri. " Nous avons échangé avec la population qui est contente de la restauration de l'autorité de l'état en Ituri. On sent que l'état existe, on sent que l'état travaille... Il y a une nette amélioration de la situation des droits de l'homme à plusieurs égards", a renchéri Maitre Gisèle Kapinga.

Toutefois, il existe encore quelques défis à relever pour restaurer totalement la paix, qui est un gage d’un développement durable de la province de l’Ituri.

 Il sied de noter que d'autres descentes sur terrain notamment à la Prison Centrale de Bunia et dans d'autres entités sont prévues par cette institution d'appui à la démocratie qui a comme attribution la promotion et la protection des droits de l'homme sur toute l’étendue du pays.

Constant Same Bagalwa depuis Bunia