L'assurance credible de vous informer sans deformer

Sécurité : Coup dur pour les terroristes du M23 à Masisi avec la mort de deux commandants

Deux Commandants du mouvement terroriste du M23 soutenu par Kigali ont été abattus le mardi 16 janvier 2024 dans la cité de Kitchanga, territoire de Masisi, province du Nord-Kivu.

Des sources sécuritaires parlent de la mort du colonel Castro Mberabagobo, chargé des questions humanitaires et relation civilo- militaire au sein du M23, et un autre officier dans les rangs des alliés de l'Alliance Fleuve Congo de l'ancien président de la la Ceni, Corneille Nangaa.

Les terroristes du M23 ont confirmé cette perte au travers le communiqué signé par Lawrence Kanyuka, porte parole des marionnettes du Rwanda. Il a attribué ces morts aux frappes aériennes des FARDC.

Sur le front, les affrontements entre les groupes d'autodéfense et les terroristes du M23 ont été signalés en date du 16 janvier courant autour de Karuba, dans la chefferie de Bahunde, territoire de Nyiragongo.

Ce mercredi 17 janvier 2024, les Forces armées de la République démocratique du Congo ont de nouveau frappé certaines positions des terroristes du  M23 en territoire de Masisi, a signalé une source locale. Celle-ci note que ces frappes aériennes étaient en appui à l’artillerie lourde terrestre. Ceci laisse croire au lancement des opérations militaires conjointes FARDC - SADC tel qu’annoncé dans une réunion tenue dernièrement à Goma.

À propos des mêmes frappes aériennes contre le M23, il faut noter que le colonel Castro Elise Mberabagabo, tué mardi à Kitchanga, a été autrefois chef des renseignements du M23. Il figurait également parmi les principaux financiers du mouvement rebelle à travers les transactions sur l'or dans la région.                                   GK