L'assurance credible de vous informer sans deformer

Crise sécuritaire au Nord-Kivu : Kampala poignarde encore Kinshasa



Dans un communiqué,le CTJ de Rutshuru accuse l'Ouganda d'avoir déployé des militaires pour renforcer les terroristes du M23

Le Conseil territorial de la Jeunesse CTJ-Rutshuru alerte sur l’entrée massive sur le sol congolais des militaires ougandais en appui aux terroristes du M23.

Dans un communiqué rendu public mardi 30 janvier 2024, CTJ Rutshuru indique que c’est depuis la semaine dernière que les militaires ougandais lourdement armés  ont traversé la RDC à travers la douane de Kitagoma, au groupement de Busanza.

Selon le président du CTJ Rutshuru, il s’agit d’un renforcement en effectifs et en munitions aux terroristes du M23 et aux RDF par l’armée ougandaise.

Il a fait savoir que  la mesure de couvre-feu instaurée par les  terroristes du M23-RDF est un camouflage, un système clair pour faciliter des entrées camouflées de ses renforts ougandais. 

" Cette opération vise à renforcer en hommes et en munitions les terroristes du M23-RDF qui sont actuellement en déficit de troupes et de munitions.

La population est donc actuellement prise en otage par les terroristes du M23-RDF qui l'ont contrainte, "dans des zones sous leur contrôle, d’être au lit à partir de 18 heures à 6 heures ", a déclaré Patient Twizere, président du CTJ/Rutshuru, dans son communiqué.

Twizere invite le gouvernement congolais à libérer dans l’urgence tous les territoires contrôlés par ce mouvement rebelle. " La population des zones sous occupation du M23-RDF fait face à des massacres, enlèvements, bombardements des maisons, pillages, recrutements forcés, violences sexuelles… Nous lançons un appel au gouvernement congolais pour qu’il libère le territoire de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo que ces rebelles ont déjà pris en otage ", alerte -t-il.

Le CTJ-Rutshuru veut voir la communauté internationale condamner fermement l’Ouganda pour son soutien aux terroristes du M23-RDF.

Plusieurs notables de la région ont, à maintes reprises, pointé l’armée ougandaise et rwandaise pour leur alliance avec les terroristes du M23.

Dans leurs dénonciations, ils révèlent toujours que des soldats ougandais sont visiblement perceptibles dans les rangs du M23.

Comme toujours, Kampala joue un mauvais jeu à Kinshasa dans la situation sécuritaire dans l'Est du pays. L'Ouganda a facilité les terroristes du M23 lors de la prise, par ces derniers, de la cité frontalière de Bunagana, privant Kinshasa et Goma des devises dans la caisse publique.                

 GK