L'assurance credible de vous informer sans deformer

Beni : l'Ets Marguerita se lance dans l'encadrement de la jeunesse dans le Madiwe

L'établissement Marguerita spécialisé dans l'achat de cacao dans l'agglomération de Cantine, groupement Baswagha-Madiwe en territoire de Beni, a volé au secours de l'école primaire pygmée Pandoundou à Pandos, une bourgade située à une dizaine des kilomètres au Nord-Est de Cantine. Tenez, cet établissement a apporté son soutien à cette école, en y construisant une salle de classe pour le bon encadrement de la jeunesse de ce coin du territoire de Beni.

Au cours d'une descente ce vendredi 19 janvier 2024 à Pandosse de l'équipe de l'établissement Marguerita, Kambale Bakorene Gédéon qui en est le PDG, a indiqué que cette action s'inscrit non seulement dans le cadre de contribuer tant soit peu, à l'encadrement idoine de la jeunesse dans la région, mais aussi vise à encourager et/ou féliciter tous les cultivateurs de la place et qui ont depuis longtemps, fait preuve d'attachement et du soutien à l'établissement Marguerita basé à Cantine.

Devant les écoliers de la première école bénéficiaire de la générosité de la Direction de l'établissement Marguerita, Kambale Bakorene communément connu au nom de "Gédéon Bako" a appelé les apprenants à plus de concentration et à avoir l'espoir qu'ils sont “l'avenir” non seulement de leur entité, mais également de toute la République démocratique du Congo.

« L'établissement Marguerita est venu vous rendre une visite par ce que nous voulons que vous soyez bien encadrés notamment par les parents et par les enseignants, mais aussi par le gouvernement pour que vous puissiez bien aider ce pays. Prenez vos études au sérieux pour que demain, vous soyez utiles pour la RDC. Il y a seulement une clé pour ça, les études et le travail » a-t-il déclaré. 

Pour ce jour, l'établissement Marguerita a remis sur place les tôles pour la construction d'une salle de classe à l'intérêt communautaire.

« Nous sommes venus soutenir l'école. Depuis 2015, nous soutenons la jeunesse avant même la création de l'établissement. Aujourd'hui, nous soutenons la jeunesse par ce que c'est elle, la solution à nos problèmes. Pour résoudre ces problèmes, c'est la jeunesse qui détient la clé et nous devons l'encadrer et pour que le chaos ne puisse plus se reproduire dans notre pays » a ajouté Gédéon Bako.

Ce geste a été salué par non seulement la direction de l'école Pygmée Pandoundou, mais aussi par presque toute la population locale venue suivre le court échange entre la délégation de l'établissement Marguerita et les écoliers aux côtés de leurs enseignants.

« Merci beaucoup pour votre arrivée et pour votre action. Que Dieu vous bénisse et que cette année soit une année des bénédictions pour vous » s'est réjoui un cadre d'une structure de développement de Pandos.

Quelles autres écoles dans le viseur de l'établissement Marguerita ?

Sans préciser les noms, Gédéon Bako a rassuré de sa détermination à appuyer tant soit peu, d'autres écoles des entités environnants la cité de Cantine.

Notons que l'établissement Marguerita implanté à Cantine-Centre, n'est pas à son premier geste louable. Il y a peu, cet établissement a organisé des séances de formations à l'intention de la population congolaise sur les stratégies commerciales pour accroître leur capital et gagner la vie.

Elias Aungama