L'assurance credible de vous informer sans deformer

Tension sécuritaire au Nord-Kivu: OSPC fustige la démarche du dialogue entre Kinshasa et Kigali

Dans une note à la presse, l'Organisation  de la Société civile pour la Paix au Congo (OSPC), une structure qui œuvre pour la paix et la tenue des élections dans le délai constitutionnel et contre l'ingérence extérieure dans les affaires internes de la RDC, fustige la démarche des certaines puissances étrangères visant à imposer le dialogue entre Kinshasa et Kigali.

Pour Me Chadrack Mukad Mway End Naw, Secrétaire national exécutif adjoint de l'Ospc, ces tireurs des ficelles craignent que l'agresseur, donc, le Rwanda,ne soit pulvérisé par les FARDC qui montent en puissance.

En rapport avec la situation sécuritaire au Nord-Kivu, l'OSPC  soutient le départ des  Forces de l'AEC et apprécié l'attitude inchangé du gouvernement congolais qui veut se débarrasser de ces troupes estafricaines.

En ce qui concerne le processus électoral en cours, l'OSPC a félicité la centrale electorale pour avoir publié la cartographie et encourage également la CENI à en faire autant pour les listes définitives des électeurs.Mais  , l'OSPC  déplore les propos qu'elle qualifie d'irréductibles tenue par une certaine mission d'observation électorale, appelant la population à une révolte et à la désobéissance envers les institutions du pays. Propos que même les païens ne tiendraient, tance  Me Chadrack Mukad Mway End Naw. C'est ainsi que l'OSPC qui se veut une mission d'observation citoyenne et non partisane entend deployer 75.000 observateurs à travers le pays le jour du scrutin.

" L'OSPC insiste qu'elle déploiera ses observateurs partout, ce qui donnera une crédibilité à son rapport d'observation. Elle invite ainsi les missions d'observation qui ne peuvent couvrir tous les bureaux, à revoir à la baisse leurs ambitions démesurées et calculs politiciens très froids ", a fait savoir Me Chadrack Mukad Mway End Naw. Ce dernier a exhorté la population congolaise à accompagner leur mission d'observation électorale afin de permettre à l'OSPC de bien surveiller les scrutins combinés du 20 décembre prochain.               

GK