L'assurance credible de vous informer sans deformer

RDC : la CNDH suit de prêt la situation de Malemba Nkulu et exige des enquêtes sur les violences interethniques



La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) exige des enquêtes sur les violences interethniques survenues dans le territoire Malemba-Nkulu, province du Haut-Lomami.

"La CNDH invite les autorités tant nationale que locale à prendre toute la mesure de la situation et d’initier les enquêtes nécessaires en vue d’identifier toutes les personnes impliquées de loin ou de près dans cet esclandre de violence, afin qu’elles répondent de leurs actes devant les instances judiciaires compétentes ", a  indiqué un communiqué de cette institution d'appui à la démocratie

La CNDH se dit être préoccupée par cette situation sécuritaire, qui prévaut dans ce territoire et a condamné fermement ces incidents d’une rare gravité.

 Pour la CNDH, cette situation risque de plonger le pays " dans une énième spirale de violences intercommunautaires, à l’instar des conflits entre les communautés Hema et lendu dans la province de l’Ituri, Teke et Yaka dans le territoire de Kwamouth, province du Mai-Ndombe, et Mbole et Lenga à Kisangani, dans la province de la Tshopo". 

La CNDH appelle la population de Malemba-Nkulu au calme et surtout à ne pas céder aux discours de haine, de xénophobie et d’incitation à la violence tribale (…) à la veille des élections générales du 20 décembre 2023.

" La CNDH va dans les prochains jours, (…) déployer ses enquêteurs sur terrain en vue de documenter toutes les violations des droits de l’homme ayant entouré ces tristes évènements ", a-t-elle promis

GK