L'assurance credible de vous informer sans deformer

RDC :CNDH et Institut danois des droits de l'homme s'unissent pour le renforcement de leur collaboration

Paul Nsapu, président de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) a accordé, lundi 20 décembre dernier, une audience à une délégation de l'Institut danois des droits de l'homme. Il était question de  parler du renforcement du respect des droits dans les entreprises dans le pays. 

A l'issue des échanges la cheffe de cette délégation, Elina Wrzoncki, directrice du Département droits humains, entreprises et technologie, a déclaré  que  "nous sommes Institut danois des droits de l'homme, une institution sœur de la CNDH-RDC, avec une particularité ce que notre institution a la mission de promotion des droits de l'homme à l'international.

"On s'intéresse beaucoup à la question des entreprises et au respect des droits humains. Nous sommes en RDC pour explorer comment on peut soutenir les acteurs locaux, y compris la CNDH, à mettre en place des initiatives pour renforcer le respect des droits dans les entreprises, dans le cadre de la transition énergétique, en ce qui concerne l'extraction des minerais et autres questions plus larges liées aux entreprises et droits humains", a-t-elle ajouté.

Elle a, en outre, fait savoir que le Congo s'est engagé à développer les politiques publiques pour la mise en œuvre des standards internationaux dans la matière.

 "Tout le monde regarde la RDC, du fait qu'elle est très riche en minerais. Beaucoup de nations souhaitent exploiter et bénéficier de ces minerais. Je pense que c'est qui est important pour le Congo de finir la feuille de route, comment est-ce qu'on peut concilier la transition énergétique avec le respect des droits humains ", a martelé Elin Wrzoncki.

"Si on ne concilie pas le respect des droits humains avec l'extraction minière, on risque de ne pas respecter cette transition énergétique ", a-t-elle averti, soulignant que le moment clé est en train de se jouer en ce moment où la demande en minerais est en train d'exploser".

De son côté, la CNDH-RDC a manifesté son intérêt pour cette question, mais aussi sa volonté de renforcer les capacités en interne pour pouvoir prendre à bras le corps la question des entreprises et les droits humains.                              

 GK