L'assurance credible de vous informer sans deformer

Goma : une fois élu, Moïse Katumbi promet un fond spécial de 5 milliards de dollars pour pacifier le Nord-Kivu et l'Ituri

 

Moïse Katumbi poursuit sa campagne électorale dans la partie Orientale de la République démocratique du Congo. Après l'étape de la province de l'Ituri intervenue après celle de la province de la Tshopo et du Bas-Uélé, Moïse Katumbi et ses alliés Matata Ponyo et Seth Kikuni sont arrivés jeudi 23 novembre 2023 en ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Accueilli par une foule immense des militants, sympathisants et cadres de sa famille politique et ceux de ses alliés, Moïse Katumbi président national du parti politique Ensemble pour la République et candidat président à l'élection président de la République à l'élection présidentielle prévue le 20 décembre 2023, a tenu un meeting populaire au stade Afia. 

Il a touché presque tous les secteurs de la vie. 

Fustigeant le résultat jugé de négatif de l'état de siège décrété au Nord-Kivu et en Ituri par le chef de l'État, Moïse Katumbi a promis qu'une fois élu président de la République, il mettra en place un fond spécial estimé à 5 milliards de dollars pour la pacification de ces deux provinces secouées par une insécurité grandissante.

« Au mois de janvier 2024, nous aurons un fond spécial avec 5 milliards pour le Nord-Kivu et l'Ituri. Je suis un homme d'action et je ne suis pas détourneur. Je suis l'homme des actions, je ne suis pas l'homme des promesses. L'insécurité bat son plein ici et ils ont amené ces gens du M23 à Kinshasa. Mais nous allons finir cette guerre les enfants de Goma. J'ai acheté une maison ici à Goma pour que le Nord-Kivu et l'Ituri soient libérés » a-t-il déclaré.

À lui d'ajouter : 

« Un père ne pleure pas, mais trouve des solutions. Ils pleurnichent pour le M23, mais je suis là, feu contre feu pour en finir. Je viendrais vivre ici à Goma pour mettre fin à cette guerre. Je vais amener des avions de guerre pas ces cartons d'avions, mais des avions de guerre comme M16. Pas de route, le chômage dépasse les limites. Mon visage ne ressemble pas quelqu'un qui trompe. On est en guerre, mais ces gens célèbrent des fêtes ».

Moïse Katumbi et sa suite sont attendus sauf changement de dernière minute, dans la commune rurale d'Oïcha chef-lieu du territoire de Beni ce vendredi 24 novembre 2023 pour la suite de sa campagne électorale en prélude des élections générales prévues par la CENI au 20 décembre prochain en République démocratique du Congo.

Elias Aungama à Goma