L'assurance credible de vous informer sans deformer

Beni : l'Ets Marguerita appelle la jeunesse de Cantine à se lancer dans la plantation de cacao et éviter certains antivaleurs dans la société

L'établissement Marguerita demande à toute la population de l'agglomération de cantine en général, la jeunesse en particulier, de se lancer dans la plantation de cacao afin d'éviter certaines conséquences qui peuvent découler de leur circulation sans occupation dans la communauté. L'appel a été lancé mardi 28 novembre 2023 par Gédéon Bako, de l'établissement Marguerita spécialisé dans l'achat de cacao dans cette partie du groupement Baswagha-Madiwe en territoire de Beni au Nord-Kivu.

D'après Gédéon Bako, il s'observe actuellement, une carence d'argent au sein des différentes banques et cette situation est dûe aux prévisions faites sur bases des prix fixés durant l'année écoulée (2022). Cette situation impacte négativement sur la satisfaction de tous les opérateurs économiques notamment les sociétés et les établissements d'achat de cacao dans la région. À titre illustratif, le prix de cacao a connu une puissante augmentation sur le marché contrairement, à la prévision des banques. 

En dépit de cette situation, Gédéon Bako appelle les agriculteurs de ce produit à ne pas se décourager, mais plutôt de poursuivre leurs activités quotidiennes, car précise-t-il, la situation sécuritaire sera vite réglée et permettre à tous les agriculteurs de jouir de leurs productions champêtres.

« Le cacao a subi une augmentation et cette augmentation est à la base de manque d'argent dans beaucoup des dépôts.  La grande saison s'annonce timidement, il n'y a pas d'argent dans les dépôts et ce n'est pas même le problème des acheteurs.  Les banques ont fait leurs prévisions sur base des prix de l'année dernière, alors que le prix de cacao a connu une augmentation sur le marché. L'argent qui achète 1 kg actuellement, achetait 2 kg l'année dernière. Quand vous trouver une difficulté liée à l'argent au niveau des dépôts, il ne faudrait pas vraiment nous plaindre, ça ne dépend pas des entreprises d'achat » a-t-il fait savoir.

Très engagé dans les démarches de développement et de la pacification dans ce coin du Nord-Kivu, Gédéon Bako promoteur de l'établissement Marguerita, invite les jeunes de cantine en particulier, à se désolidariser de certains groupes qui ne les aident pas à avancer et à se lancer dans l'agriculture afin de se faire une santé financière.
« Certaines gens volent parce-qu'ils n'ont pas par exemple, d'activités et surtout les paresseux. Je les conseille de se mettre au travail, de planter le cacao et ils ne seront pas déçus et ils trouveront leur propre argent d'une manière légale au lieu de se lancer dans le cas de vol et ça handicape le développement de notre entité » a ajouté Gédéon Bako de l'établissement Marguerita.

Elias Aungama