L'assurance credible de vous informer sans deformer

Goma : un mort et trois blessés par balles lors d’une altercation entre la population et la police à Kilijiwe

 

Des policiers de patrouilles commis sur l’axe Majengo-Kilijiwe ont tirés plusieurs coups de feu dans la nuit de vendredi à ce samedi à Kilijiwe au quartier Majengo causant la mort d’une personne sur le champ et blessant trois autres par balles perdues. 

Selon les témoignages sur place, le drame s’est produit autour de 20 heures à Kilijiwe dans la partie Nord-ouest de la ville de Goma, alors que les membres de cette patrouille mixte FARDC-PNC tentaient d’arrêter un motocycliste cyclistes qui, selon les témoignages recueillis était de retour à son domicile sans porté un gilet lui permettant de circuler pendant les heures vespérales. 

Pendant qu’ils voulais réquisitionner une moto tricycle pour acheminer la moto vers le poste de police du quartier Majengo, ils fait face à la résistance de la population de ce coin, avant de faire usage des plusieurs coup de sommation pour disperser la population. 

Ces balles ont atteint quatre personnes dont une est morte sur le champ, le prénommé « Bienvenue » de sobriquet « Kifo », maçon de son état et trois autres grièvement blessées dépêchées à l’hôpital CECA Ndosho pour des soins appropriés. 

« nous sommes consternés par cet assassinat lâche que viennent encore de signer nos policiers et les éléments des FARDC. Au lieuse s’attaquer aux bandits, ils tuent des personnes sans problème parce qu’ils cherchent à nous rançonner. Que des enquêtes indépendantes soient ouvertes », s’indigne un habitant. 

Cette nuit même, la situation a été maîtrisée par les mercenaires blancs qui se sont dépêchés sur place. 

On note plusieurs interpellation et des perte énorme des petits commerces des femmes œuvrant à la place Tsongo à Kilijiwe. 

Tôt le matin de ce samedi, toutes les artères de coin de la ville, ont été barricadées momentanément avant le déploiement des services de l’ordre pour maîtriser la situation avant que tout ne dégénère. 

Grégoire KAMBALE M, Goma