L'assurance credible de vous informer sans deformer

Haut-Uélé : La déclaration de la synergie des sociétés civiles du territoire de Watsa et Faradje traduit un manque de formation et ignorance des textes statutaires par les acteurs ( Me. Atibasaye MUTUPEKE)

 

La Synergie élargie des Sociétés Civiles de Faradje et Watsa exprime sa consternation en se  référant de rapport de l’Inspection générale des Finances (IGF), sur le détournement de plusieurs millions de dollars américains du trésor public par  Christoph Baseane Nangaa .

Cette structure citoyenne s’est réunie, en urgence pour statuer sur la mauvaise gouvernance de la res publica dont Christoph Baseane Nangaa est pointé du doigt, en date du 07 Juillet 2023. 

Dans une correspondance adressée au gouverneur de province, le rapport en soi, de l’Inspection Générale des Finances (IGF) reste éloquent et confirme à sa charge le détournement à grande échelle des deniers publics, argent de la paisible population émanant de 25 % de redevance minière due à la Province du Haut-Uele, les postes de contrôle et péage aux sites de Boh, Dusu et Apodo, respectivement pour le premier cité, dans le Territoire de Faradje et les deux autres dans le Territoire de Watsa, la surtaxation dans les marchés de ces deux Territoires précités ainsi que la multiplicité des taxes.

 Devant cette situation, elle recommande au chef de l’Etat félix Tshisekedi de retirer la confiance au  Gouverneur de Province,  Christophe BASEANE NANGAA qui met intentionnellement en cause sa vision qui préconise l’Etat de droit, le développement de la RDC en général et du Haut-Uele en particulier. 

Cette synergie a sollicité officiellement la démission du gouverneur à la tête de la province du Haut-Uélé, aux côtés de plusieurs autres recommandations adressées aux députés provinciaux .

Réagissant à cette déclaration , Maître Héritier Atibasaye MUTUPEKE,  président fédéral adjoint du parti politique Congo Espoir dans le Haut-Uélé qualifie cette déclaration d'une manipulation politique en Outrance et de l'ignorance de rôle que devrait jouer nécessairement la société civile .

D'après celui qu'on appelle    affectueusement  '' Grand Lion '' ,   la synergie des sociétés civiles du territoire de Watsa et Faradje est une mauvaise conception des sociétés civiles , se traduisant par la manque de formations des acteurs et de l'ignorance des textes statutaires 

'' Je voudrais ici recadré les inepties rocambolesques de cette synergie qui ne maîtrise absolument rien sur le rôle qu'elle devrait jouer à ce moment crucial et  pré-électoral , mais  se lance à la manipulation politicienne en outrance. Pour éclairer leurs inepties , je veux  leur dire que le rapport de l'IGF revêt d'un caractère de  boutiquage éhonté, orchestré par les adversaires politiques et les ennemis de développement du Haut-Uélé.

Le Gouverneur CBN est très déterminé pour transformer la province du Haut-Uélé avec des actions palpables et incontournables '' a t-il évoqué . 

Avant de renchérir : 

'' Aujourd'hui,  grâce au Gouverneur ,  la Route Nationale N°26 reliant Isiro et Watsa est construite. Plusieurs autres routes,des ponts sont construits sur le fond propre de la province, aux côtés des charrois automobiles et les engins achetés au  fond propre pour transformer davantage notre province. Cette synergie  ,c'est la marque d'une mauvaise conception de la société civile , avec des acteurs qui  manquent  des formations.  cette  structure citoyenne démontre sa façon contre le peuple , car aujourd'hui la population du Haut-Uélé en témoigne. Très chers collègues,  j'ai été coordonnateur comme vous, s'attaquer aux chiffres sans corroborer les actions palpables serait illogiques et irresponsables ''.

Pour Maître Héritier Atibasaye MUTUPEKE , pouvoir demander aux autorités compétentes de  suspendre ou faire démissionner  le Gouverneur CBN démontrent la manipulation des acteurs de la société civile par les opposants faibles .

Ainsi, il conseille à ses pairs de la société civile  d'éviter cette manipulation ridicule, et de diriger cette structure citoyenne avec honneur , sans  être manupilé par les offines politiques qui sillonnent et  réfléchissent à Kinshasa sur le  blocage du  développement enclenché par le Gouverneur CBN à l'honneur du chef de l'État  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dit-il.

Redaction