L'assurance credible de vous informer sans deformer

Infiltration du Haut-Uélé par des sujets ougandais : Maître Prosper-Salomon MOTUGBU s'apprête à saisir officiellement l'assemblée provinciale

Maître Salomon MOTUGBU alias MADILU, praticien de Droit, juriste de surcroît, Avocat au Barreau de la TSHOPO, chercheur en Droit Public (Droit Constitutionnel), penseur,  Haut cadre et président Provincial de l'UDPS/TSHISEKEDI en charge des élections dans le Haut-Uélé ; s'inquiète de l'infiltration de la RDC par des sujets ougandais en complicité avec  certaines autorités du Haut-Uele qui connaissent mieux la situation et garde un silence coupable malgré les dénonciations faites par lui devant certains membres du comité de sécurité.

Il l'a fait savoir lors d'un entretien exclusif accordé à Pressecongo.com ce lundi 19 Juin 2023 .

 À encroire celui qu'on appelle affectueusement ''MADILU'' , L'exemple le plus récent est celui de Monsieur KATEBA KANSIME Victor, sujet ougandais,qui s'est enrôlé à Watsa, le 23/2/2023 comme congolais et se promène librement avec cette carte avec la bénédiction de certaines autorités de la ville d'Isiro et du Haut-Uélé qui attirerait profit.

 Maître MOTUGBU Prosper-Salomon, congolais de père et de mère déclare qu'il va saisir officiellement l'assemblée Provinciale du Haut-Uélé  pour dénoncer le silence coupable des autorités qui soutiennent l'infiltration de la RDC par les étrangers. 

En sa qualité du Haut-cadre de l'UDPS, il promet d'en faire part aussi au chef de l'État de la situation qui se passe dans le Haut-Uélé

''  Les ougandais se sont enrôlés, les autorités savent et les acceptent comme congolais . Personnellement ,j' ai vécu plusieurs années en Ouganda à l'époque et je  connais même les noms du père,  de la mère ainsi que les noms des frères et sœurs de cet ougandais qui s'est enrôlé. En tant que congolais de père et de mère, Je n'accepterais pas qu'un étranger puisse avoir la nationalité congolaise sans suivre la Procédure '' a t-il dénoncé . 

Il faut rappeler que ce derniers jours , plusieurs sujets Ougandais séjournent librement sur le sol congolais et dans toute quiétude. Certains se permettent d'entretenir des opérations mafieuses pour escroquer l'argent de la paisible population. Cette petite goutte d'eau qui déborde déjà la vase se passe sous l'oeil impuissant des autorités provinciales du Haut-Uélé. 

La question qui se pose est que le service de DGM est-il mort ? Disparu ou sacrifié à la merci des Ougandais ? 

Redaction