L'assurance credible de vous informer sans deformer

RDC : vive le 20 mai agité avec les marches de l'opposition et du pouvoir pour soutenir les FARDC et son commandant suprême



Les jeunes de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) seront dans la rue ce samedi 20 mai 2023. Ils vont organiser une marche pour dénoncer l'agression rwandaise, apporter un soutien moral aux FARDC et Félix Tshisekedi, le commandant suprême. 

Dans la lettre adressée à l'Hôtel de Ville de Kinshasa, le présidium de la ligue des jeunes de l'UDPS a manifesté son intention de partir de quatre districts de la capitale à savoir Funa, Lukunga, Tshangu et Mont Amba.

Mais, bien avant que les jeunes du parti présidentiel n'annoncent leur marche pour le samedi 20 mai prochain, l'opposition avait déjà prévu de marcher le même jour pour dénoncer la vie chère.

Initialement, l'opposition congolaise composée de Moïse Katumbi, Delly Sessanga, Matata Ponyo et Martin Fayulu avait prévu de marcher le samedi 13 mai 2023 pour dénoncer l'insécurité dans l'Est de la RDC et la vie chère. Après concertation avec l'Hôtel de Ville, le Gouverneur de la Ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a demandé aux opposants de reporter leur marche pour le 18 mai 2023. Pour justifier ce report, le Gouverneur a évoqué les raisons de sécurité. Mais, au lieu de marcher le 18 mai 2023 comme convenu avec l'autorité urbaine, les opposants ont reprogrammé leur marche pour le 20 mai 2023. 

Avec deux marches prévues le même jour, certains observateurs redoutent une déflagration entre le camp du pouvoir et celui de l'opposition. A l'autorité urbaine de trancher!. 


 GK