L'assurance credible de vous informer sans deformer

Élections de 2023 : Ensemble pour la République affûte ses armes, Iracan Gratien à Kisangani pour des nouvelles stratégies pour l'élection de Katumbi à 90 % dans la grande Orientale


Le parti politique Ensemble pour la République affûte ses armes, élabore des nouvelles stratégies pour la conquête du pouvoir a tous les niveaux.

C'est dans ce cadre que le député national Iracan Gratien, Délégué Général, Haut représentant en charge des relations avec les élus nationaux et provinciaux au sein de la famille politique de Moïse Katumbi ; s'est entretenu pendant cinq jours avec les quatre fédérations dans la grande Orientale de la RDC dont, celle de Bas-Uélé, Haut-Uélé, Tsopo et Ituri dans le souci de suivre de très près, le déroulement du processus électoral en cours et définir des nouvelles stratégies pour l'élection de Moïse Katumbi à 90 % dans la région et gagner 70 % de sièges dans les quatre provinces ci-haut citées; à l'Assemblée nationale et provinciale.

L'élu de Bunia et envoyé spécial du président national d'Ensemble pour la République ; est revenu sur les maux à combattre au cas où, ce parti politique gagne les prochaines élections au pays. C'est entre autres, l'insécurité, l'impunité et surtout la corruption qui d'après Iracan Gratien, demeure la source de la misère du peuple.

« L'objectif, c'est de gagner les élections en 2023. Ici, nous nous battons pour l'intérêt du pays. Actuellement, les dirigeants travaillent mal et la guerre n'est pas éradiquée. Nous avons beaucoup des problèmes auxquels nous devons trouver solution » a-t-il déclaré au cours d'une matinée politique animée le week-end dernier.

Profitant de l'occasion ; le député national Iracan Gratien a déploré ce qu'il qualifie d'alignement frauduleux de la loi Tshiani par le bureau de l'Assemblée nationale, et cela, en faveur du parti au pouvoir. 

S'inscrivant en faux contre cette proposition de loi « discriminatoire, »celui-ci a demandé à tous militants, cadres et sympathisants du parti politique Ensemble pour la République non seulement dans les provinces de l'Ituri, Haut-Uélé, Bas-Uélé et Tsopo ; mais également dans le reste du territoire national, de se tenir prêts à descendre dans la rue au cas où le bureau de l'organe délibérant alignerait cette proposition de loi « raciste » dans le calendrier des matières à traiter au cours de cette dernière session parlementaire.

« S'ils osent de programmer cette proposition de loi, nous allons tous descendre dans la rue. Nous refusons cette loi discrimination et nous n'allons pas l'accepter. Donner la force au président Moïse Katumbi » a-t-il conclu.

Elias Aungama