L'assurance credible de vous informer sans deformer

Bas-Uele /Élections de 2023: dégonflé, Olivier Sekile pointe du doigt la CENI d'être à la base de faible enrôlement des électeurs à Poko

 

Les langues se délient à la suite de la publication par la centrale électorale nationale indépendante, des statistiques provisoires de nombre d´électeurs attendus et ceux qui sont enrôlés à ces jours dans l´aire opérationnelle 3.

Se référant particulièrement aux statistiques de l'enrôlement des électeurs dans la province de Bas-uele parues au début de la semaine où 128,723 soit 22% d'enrôlés sur 587,299 électeurs attendus,

Olivier SEKILE MEMEYO, un des jeunes leaders de la contrée pense que ces chiffres ne sont pas satisfaisants pour la province en général et le Territoire de Poko en particulier d'autant plus que l´opération d´identification et enrôlement des électeurs touche à sa fin le premier avril prochain. Sans tergiverser, ce cadre de la jeunesse pointe du doigt la CENI d´être la principale responsable de ce théâtre en commandant des matériels hors d´usage   pour la révision du fichier électoral :

" Ces statistiques ne sont pas satisfaisantes, elles ne reflètent pas un bon civisme et ne donnent aucun espoir pour l'augmentation des sièges ; mais au contraire   elles risquent de revoir les choses à la baisse. La CENI nous a déçu également en nous amenant des machines qui seraient hors d´usage et qui tombent en panne à tout moment" a- t- il regretté à Pressecongo.net

Ce digne fils du territoire de Poko, appelle ses frères et sœurs de faire preuve d´une bonne citoyenneté en allant massivement s'enrôler afin de sanctionner les incompétents aux urnes et prendre leur destin à mains lors des élections qui se pointent à l´horizon:

 "C'est vrai que certains de nos frères et sœurs sont peut être déçus pour les comportement de certains représentants et les autres vivent les  chocs du passé, mais c'est pas ce qui peut changer les choses bien au contraire, nous devons encore pousser fort pour enfin prendre notre destin en main et surtout nous devons mourir de cette soif là de posséder notre carte en tant que pièce d'identité même si ce n'est pas pour d'autres fins" a-t-il martelé 

Par ailleurs, ce jeune leader de Poko lance un vibrant appel aux autorités compétentes et à la centrale électorale, à songer à une unième prorogation des opérations de l'enrôlement dans la 3ème aire opérationnelle. 

 _'' Nous appelons les autorités compétentes à songer à la prolongation des opérations pour permettre à tout le monde d'avoir sa carte d'électeur comme pièce d'identité qui s'avère obligatoire pour tout citoyen digne de ce nom, mais aussi à chacun dans son secteur d'activités et de responsabilité de pouvoir sensibiliser ses proches d'aller chercher la carte d'électeur car les jours restent à compter.''

Pour rappel, M. Olivier Sekile contribue énormément dans l´encadrement de la jeunesse du territoire de Poko à travers l´organisation des  activités sportives et l´entrepreneuriat des jeunes.

Xavier Tereka