L'assurance credible de vous informer sans deformer

Watsa: Jean-Pierre ATSIDRI dénonce Une manipulation Politicienne pour détourner une partie du fonds de 0,3% du chiffre d'affaires. le président de l'organisme spécialisé met tout au clair !

 
L'alerte est faite à votre média par Jean-Pierre ATSIDRI , le président en exercice de la fédération des exploitants artisanaux Unis pour le développement de Watsa , FEAUTWA en sigle ce mardi 24 Janvier 2023 . 

A l'encroire , il y aurait une délégation des politiciens venus de Kinshasa qui séjourne actuellement à Durba pour enquêter sur les projets ciblés par la communauté dans le fond de 0,3% du chiffre d'affaires de la société Kibali gold mine dans la salle polyvalente d Durba  , mais qui ont également besoin des parts dans cet argent pour leurs intérêts égoïstes.

'' Nous invitons les leaders d'opinions , les présidents des associations , le président de la FEC ,les structures de la société civile , tous les leaders pour une rencontre ce mercredi 25 janvier dans la salle des réunions de la société civile forces vives à Watsa . Nous allons échanger sur ce qui concerne la dotation de 0,3% du chiffre d'affaires. Cet argent est celui de la communauté du territoire de Watsa et Faradje , mais nos politiciens veulent s'approprier cet argent , nous devons barrer la route à ce plan qui se prépare pour prendre cet argent et le ramener à Kinshasa d'après les informations fuitées et qui sont à notre possession  '' a alerté Jean-Pierre ATSIDRI .

Avant d'ajouter : 

'' nous ne voulons plus perdre cette fois  comme fut le cas avec le projet de 145 territoires , cela ne doit plus se répéter. Nous allons empêcher ces magouilles et sauver le président de l'organisme spécialisé de la gestion de cet argent qui est plus ciblé par ces Politiciens '' a t-il renchéri .

Contacté à ce sujet , Mr. Raoul SADI , le président de l'organisme spécialisé chargé de la gestion de la dotation de 0,3% minimum du chiffre d'affaires Auprès de la société Kibali gold mine dément formellement cette information. Il a indiqué que ce sont des experts qui séjournent à Durba pour faciliter l'élaboration du plan local de développement communautaire.

Rédaction