L'assurance credible de vous informer sans deformer

Paris vient au secours du PAM pour lutter contre la malnutrition infantile en RDC


Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a accueilli favorablement une contribution de 2,5 millions d'euros du gouvernement français pour aider à endiguer la malnutrition chez des centaines d'enfants de moins de deux ans en République démocratique du Congo (RDC). Cette contribution qui a été accordée au PAM à travers le Ministère français des Affaires étrangères, aidera le PAM à fournir des produits nutritionnels pour prévenir et traiter la malnutrition aiguë à environ 140 000 enfants, femmes enceintes et femmes qui allaitent dans les provinces du Kasaï-Central et du Kasaï-Oriental où la situation nutritionnelle reste alarmante. Les dernières estimations indiquent que quelque 2,4 millions d'enfants de moins de cinq ans et environ 1,7 million de femmes enceintes et femmes qui allaitent souffrent de malnutrition aiguë, 45 % des décès d'enfants de moins de cinq ans étant liés à la malnutrition, indique le communiqué du PAM.

" Je suis profondément préoccupé par la situation à laquelle de nombreux enfants et mères sont confrontés. Personne ne devrait ressentir la douleur de la faim et la crainte d'aller se coucher le ventre vide'', déclare Peter Musoko, directeur de pays du PAM en RDC. ''Le PAM est très reconnaissant au gouvernement français pour cette généreuse contribution, à un moment crucial en RDC où la faim des enfants reste une grave préoccupation.'', a-t-il ajouté.

La RDC reste l’une des plus grandes crises alimentaires au monde, avec près de 26 millions de personnes confrontées à l'insécurité alimentaire. La faim plane sur le pays et il suffit d'un choc pour plonger des millions de personnes supplémentaires dans une insécurité alimentaire extrême. En plus de fournir des aliments nutritifs, le PAM investira dans le renforcement des compétences des mères allaitantes afin d'améliorer leurs connaissances en matière de soins et de pratiques alimentaires.

« La lutte contre la malnutrition infantile est une des priorités de la stratégie humanitaire de l’Ambassade de France en RDC. Je suis convaincu de l’importance de mettre en œuvre ces programmes de prévention, qui ciblent les causes de la crise et visent à réduire les besoins humanitaires au long terme. Nous avons soutenu une dizaine de projets de nutrition et de sécurité alimentaire au Kasaï Central et Kasaï Oriental depuis 2017. Grâce à ce nouveau partenariat avec le PAM, nous avons pour objectif d’apporter une assistance à plus de 90 000 enfants et 48 000 ménages, » a déclaré l’Ambassadeur de France en République Démocratique du Congo, Bruno Aubert.

Lorsqu'elles sont confrontées à des difficultés, les familles les plus vulnérables vendent des articles ménagers et du bétail juste pour pouvoir se procurer de la nourriture. Le PAM collabore avec les leaders communautaires pour comprendre les défis auxquels les gens sont confrontés et les risques qu'ils peuvent prendre pour s'assurer qu'ils ont accès à la nourriture.

A travers ses activités de nutrition, le PAM veut s’assurer que son aide répond aux différentes expériences, besoins et priorités des femmes, des hommes et des enfants. Malgré un environnement opérationnel difficile, le PAM et ses partenaires ont assisté quelque 1,4 million d'enfants, de femmes enceintes et femmes qui allaitent souffrant de malnutrition en octobre de cette année. Si les contributions de donateurs tels que la France sont inestimables, le PAM a besoin de 90 USD supplémentaires pour mener à bien les activités essentielles de traitement et de prévention de la malnutrition pendant  un an.

GK