L'assurance credible de vous informer sans deformer

RDC : la VSV exige la fixation du procès du Général Jean Baseleba Bin Mateto , avocat général des FARDC

Doté d'un Statut d'observateur auprès de la Commission africaine des droits de l'homme et des Peuples dont le siège est basé en Banjul, en Gambie, la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) exige la fixation du procès du Général Jean Baseleba Bin Mateto, avocat général des FARDC, accusé de tentative d’introduire des armes en vue de faciliter l’évasion d’un prisonnier dangereux en l’occurrence Christian NGOY KENGA KENGA condamné dans l’affaire assassinat de deux défenseurs des droits de l’Homme Floribert CHEBEYA BAHIZIRE et Fidèle BAZANA EDADI.

Détenu au pavillon 8 de la prison centrale de Makala, le général Jean BASELEBA Bin MATETO  a été entendu par les services de sécurité mais son procès tarde à s'organiser, regrette Rostin Manketa, Directeur exécutif de la VSV.

 Pour Rostin Manketa, c’est grâce à la perspicacité, la vigilance et la bravoure des autorités pénitentiaires de la Prison Militaire de Ndolo que le Haut Magistrat a été appréhendé et placé en détention dans les locaux de l’Etat-Major de Renseignements Militaires (EMRM, ex Demiap) à Kinshasa /Kintambo avant son audition au Conseil National de Sécurité (CNS) à Kinshasa/Ngaliema. Vu la gravité des faits lui reprochés, précisément la tentative de procurer des moyens pour faciliter l’évasion des détenus en amenant au détenu Christian NGOY KENGA KENGA des armes dont une arme AK numéro 11229 avec chargeur  et une matraque électrique dissimilé dans l’un des deux sacs.

Le Général Jean BASELEBA Bin MATETO a été renvoyé devant la juridiction de jugement, la Haute Cour Militaire (HCM) en qualité de prévenu.

Le Major  Christian NGOY KENGA KENGA est l’ancien proche collaborateur du Général fugitif, John NUMBI BANZA TAMBO, suspect numéro un dans l’assassinat de deux défenseurs des droits de l’Homme Floribert CHEBEYA BAHIZIRE et Fidèle BAZANA EDADI. Le Colonel Christian NGOY KENGA KENGA a été condamné à perpétuité par la Haute Cour Militaire (HCM) dans le dossier assassinat de deux défenseurs des Droits humains précités. Le Général Jean BASELEBA Bin MATETO a comparu pour la première fois le 17 août 2022, devant la Haute Cour Militaire (HCM). Fin août 2022, il a récusé les juges membres de la composition mais le 07 septembre 2022 la Haute Cour Militaire (HCM) a rejeté cette récusation.  A ce jour, aucune date de la prochaine audience n’a été fixée.  

Face à cet état de choses, la VSV exhorte la Haute Cour Militaire (HCM) à aller jusqu’au bout dans ce dossier aussi grave. La VSV réitère ses craintes d’évasion de Christian NGOY KENGA KENGA en ce moment où la justice congolaise n’est pas encore parvenue à localiser le général John NUMBI BANZA TAMBO pour que ce dernier répond de ses actes.  In fine, la VSV saisit cette occasion pour réitérer sa demande au Président de la République en sa qualité de Magistrat Suprême de révocation du Général John NUMBI BANZA TAMBO des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sinon la nomination d’un Général au grade correspondant à celui du Général John NUMBI BANZA TAMBO pour toutes fins utiles en perspective d’un nouveau procès très attendu par la Communauté Mondiale des Défenseurs des Droits Humains (DDH).

La VSV félicite les autorités congolaises en général et judiciaires en particulier pour les avancées déjà enregistrées bien que partielles dans l’affaire assassinat de deux défenseurs des droits humains Floribert CHEBEYA BAHIZIRE et Fidèle BAZANA EDADI en vue de contribuer positivement à la lutte contre l’impunité des crimes commis contre les Défenseurs des Droits Humains (DDH) en RDCongo.         

GK