L'assurance credible de vous informer sans deformer

Tenue à Kinshasa de la 117e réunion du comité Exécutif de l’ITIE-RDC

 

Le Comité Exécutif de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives en République Démocratique du Congo (ITIE-RDC) s’est réuni pour sa 117e réunion  a Kinshasa a l'hôtel Sulutani, dans la commune de la Gombe en présence du ministre d'État en charge du Plan, Christian Mwando Nsimba, en sa qualité du président du comité exécutif de l'ITIE/RDC .

Les débats ont tourné principalement sur le processus de validation dans laquelle la RDC est engagée depuis janvier 2022 et pour laquelle, elle a obtenu de manière provisoire un score plus que satisfaisant.

La Validation est un élément essentiel du processus ITIE parce qu’elle permet d’évaluer la performance et de promouvoir le dialogue et l’apprentissage au niveau des pays. Elle permet également de préserver l’intégrité de l’ITIE en assurant que les pays mettant en œuvre l’ITIE respectent la même Norme mondiale, note le ministre du Plan.

Compte tenu de la nature multipartite de l’ITIE et de l’importance du dialogue, la procédure de Validation met l’accent sur la consultation avec les parties prenantes,ajoute -t-il. Il a salué  la participation active de la société civile au processus ITIE  qui est essentielle pour que la transparence créée par l’ITIE conduise à une redevabilité accrue. Cependant, il a été constaté que certains membres de la société civile mécontents de cette situation essayent de faire du lobbying pour le score obtenu par la RDC soit rabaissé. 

" Nous allons prendre les dispositions pour faire comprendre au comité de Validation que nous le méritons et c’est une occasion de féliciter le Coordonnateur National, le Comité Exécutif, le Gouvernement et le Chef de l’Etat pour les efforts énormes qui ont permis que nous soyons provisoirement considérés comme pays à très forte transparence », a déclaré le Ministre d’Etat en Charge du Plan, Christian Mwando Nsimba à l’issue de la réunion du Comité exécutif de l'Itie/RDC.

Pour sa part, le Coordonnateur National, Ingénieur Jean Jacques Kayembe, a rappelé que l’ITIE-RDC reste un cadre ouvert à toutes discussions. Il a évoqué le fait que : « lorsqu’une chose ne marche pas, l’ITIE est cette plateforme où nous organisons le débat public en toute liberté ». Il a invité toutes les personnes qui ont des problèmes de participation à l’activité de le faire remonter au Comité Exécutif afin que les parties prenantes puissent trouver des mécanismes pour résoudre les problèmes.

Notons que la réunion s’est poursuivi par la discussion sur l’état d’avancement des activités réalisées par le Secrétariat Technique tels que l’élaboration des rapports et la sensibilisation dans l’artisanat minier et dans l’exploitation forestière.

GK